FootNantais.com (Fan Club Nantais)    -     Site indépendant et non officiel    -     Collectif de Défense du Football à la Nantaise



Un peu mieux, mais toujours pas de but

ESS / Nantes (0-0) Résumé, le 21 juillet 2008

Morocco Summer Cup 2008
 

Les Nantais rentrent de leur périple marocain sans avoir gagné aucun match ni inscrit aucun but. Bien qu'il ait eu à déplorer une organisation marocaine peu propice à poursuivre dans de bonnes conditions la préparation de ses troupes, Michel Der Zakarian a tout de même pu voire à l'œuvre l'ensemble de ses joueurs, exceptés les blessés ou les « indésirables ». Hier soir, face à l'Etoile du Sahel, le coach nantais a d'ailleurs aligné une défense et un milieu de terrain de quasi titulaires. Reste donc à résoudre le problème de l'attaque lors des deux prochains matchs amicaux. Avec les retours d'Abdoun et de Babovic, ainsi que l'arrivée de Klassnic, les Nantais espèrent davantage d'efficacité, même si leur première demi-heure face aux Tunisiens a tout de même été assez encourageante. (F.P.)

(© 2008) (http://www.fcnantais.com/articles/080718MoroccoSummerCup-2.php)

« Ouf ! On rentre à la maison »
C'en est donc fini de la Morocco. Le staff technique en pousserait presque un ouf de soulagement tant ce périple marocain s'est apparenté à une verrue dans leur programme de préparation. «  On y est allé pour des impératifs économiques  » commentait dubitatif Michel Der Zakarian.

Cette semaine marocaine ne devrait toutefois pas peser trop lourd dans la préparation, puisque les Nantais ont eu la bonne idée de ne pas s'éterniser à Casablanca. Une victoire face à l'Etoile du Sahel dans le temps réglementaire n'aurait pourtant pas fait de mal. Mais l'improvisation de circonstance au moment de constituer l'attaque nantaise ainsi que la forme précaire de Djordjevic et Goussé ont sans doute constitué un trop lourd handicap pour terminer ce tournoi sur une note un peu plus positive.

Sept titulaires en puissance sur le terrain
Si Der Zakarian a en effet été contraint d'improviser devant avec Goussé et Djordjevic sur le front de l'attaque, le plus souvent sur les cotés, le premier à gauche et le second à droite, avec Keserü en soutien, il a tout de même pu s'approcher d'une formation de titulaires en puissance pour le reste de son équipe.

Un technicien en « sentinelle »
Avec Pierre, Gravgaard, Mareval et malgré l'absence de Tall souffrant, remplacé par Das Neves, la défense alignée face aux Tunisiens est sans surprise. Au milieu par contre, la notion de « sentinelle » chère à l'intouchable Christian Larièpe et abondamment relayée par la presse, n'a semble-t-il pas rencontré l'adhésion de Michel Der Zakarian. Voilà un contrepied en forme de piqûre de rappel à l'intention des décisionnaires et donneurs d'ordres : les technicien restent Gentili et Der Zakarian ! En attendant de connaître la date du prochain limogeage de ces deux-là et de savoir quel événement le précipitera, il est rassurant de constater que les techniciens, dans leur « bulle de protection », se défendent encore avec leurs idées…

Point de N'Daw en « sentinelle » donc mais un David De Freitas en organisateur et en récupérateur comme pointe basse du triangle ou d'un prochain losange à arrêter quand les rôles seront mieux définis en attaque. Le coach nantais semble en effet enclin à tester une formule à trois « récupérateurs-relayeurs » dont l'élément le plus technique a le jeu devant lui. Un système qui rappelle celui du Milan AC ou de la Squaddra Azurra avec De Freitas dans le rôle de l'excellent Pirlo.

Une première demi-heure séduisante
Et durant une demi-heure la prestation des Nantais, à base de récupération haute et de contres menés dans la verticalité, a abouti à des phases de jeu très intéressantes. Pierre et Gravgaard assurant des relances courtes que l'entre-jeu nantais se chargeait d'accélérer vers l'avant pour trouver le plus souvent Keserü comme relais entre les lignes adverses.

C'est ainsi que le Roumain allume la première mèche dès la troisième minute. Sa frappe lointaine ne trouve pas le cadre. Un nouveau bon mouvement avec N'Daw à la manœuvre n'aboutit pas, car Goussé a décidément des allures de papy devant. Impression qui tranche avec sa gourmandise juvénile de la saison dernière.

Gravgaard trouve le montant
Si les Tunisiens tentent de répondre du tac au tac en profitant d'une mésentente entre Pierre et Gravgaard, avec Heurtebis à la parade, ce sont bien les Nantais qui dominent outrageusement ce début de rencontre. A la 10ème minute Keserü frappe un coup franc au-dessus puis place une nouvelle frappe à gauche du but, à la conclusion d'un nouveau bon mouvement initié par un impeccable David De Freitas (20'). Deux minutes plus tard, les Tunisiens sont tout heureux de pouvoir sauver sur leur ligne de but une frappe de près de Goussé. Après un coup franc de N'Daw au-dessus, c'est une autre recrue qui se signale. Gravgaard monté aux avant-postes, catapulte sur le montant un mini corner ciselé de De Freitas (30').

Avec cette deuxième grosse occasion, la bonne période nantaise touche malheureusement à sa fin. Sans doute parce que Faty et N'Daw éprouvent le besoin de souffler et commencent à manquer de lucidité dans leurs choix et enchaînements.

Six remplacements après la pause
La seconde période ne s'annonce donc pas aussi intéressante d'autant que Michel Der Zakarian procède à de multiples changements. On n'oublie pas qu'il s'agit d'un match de préparation sans enjeu. Dès lors Moullec remplace Faty dès la reprise. Cinq minutes plus tard Dossevi envoie Goussé se reposer, puis Douglao, Guillon et Coureur remplacent respectivement Gravgaard, N'Daw et Djordjevic.

Les tirs au but au bout de l'ennui
Les occasions de rester éveiller sont donc rares. Les Tunisiens s'illustrent par deux fois. Dans la surface un centre mal assuré ne peux être repris en position favorable au premier poteau (65'). Enfin un ballon perdu au milieu par De Freitas est cafouillé par Pierre. Une aubaine finalement mal négociée pour espérer tromper Heurtebis (74'). Il est donc temps pour les Canaris de digérer les nombreux changements et de se montrer un peu dangereux. C'est le cas sur un centre coté gauche de Guillon. Mais Dossevi est devancé par le gardien (77'). A l'opposée, deux minutes plus tard, Das Neves délivre un centre précis mais sans force. La reprise de la tête de Keserü oblige le gardien à une belle parade. Le ballon revient pourtant dans les pieds du Roumain, mais une intervention adverse lui fait rater sa reprise. On notera encore une frappe lointaine de Moullec qui passe de peu à coté (85') ou un une-deux contrecarré par la sortie du gardien devant Keserü (87')..

Keserü et Mareval en échec
L'organisation marocaine n'impose heureusement pas de prolongations aux équipes en lice. La séance de tirs au but doit donc départager les équipes. Les Tunisiens manquent leur premier tir, mais ils sont imités plus tard par Keserü, pourtant spécialiste de ce genre d'exercice. Il est imité par Mareval lors de la 6ème tentative. Ce qui finit par donner la victoire à l'ESS. Pas de regrets coté nantais et vivement le retour à La Jonelière pour travailler à nouveau dans des conditions familières.

Le jeu et les joueurs

Dans les buts le titulaire Heurtebis n'a eu à véritablement s'illustrer qu'en deux occasions. Il s'est montré impeccable. Devant lui, Pierre s'est distingué en étant appliqué, hormis sur sa bévue de la deuxième période. Malgré tout l'Haïtien est déjà en bonne forme. On n'en dira pas autant de Gravgaard, dont la discrétion et le manque de punch laissent pour l'instant perplexe. On notera malgré tout qu'il faillit donner l'avantage aux canaris en première période sur un coup de tête consécutif à un coup-franc de De Freitas. A droite, Das Neves n'a pas démérité, mais Der Zakarian a sans doute trouvé que quelques unes de ses initiatives manquées risquaient d'être trop lourdes de conséquences face à une opposition plus relevée. A l'opposée, Mareval a été nettement moins en vue que lors de la rencontre précédente dans une position plus avancée. Au milieu, De Freitas a été le meilleur nantais avant de sombrer peu à peu en seconde période. N'Daw et Faty ont livré une première demi-heure intéressante en position plus avancée. A cours de forme, ils ont été logiquement remplacés après le repos. Devant, seul Keserü s'est illustré, même s'il y a encore trop de déchets dans ses tentatives. Goussé, on l'a dit, est complètement hors de forme et fait peine à voir. Quant à Djordjevic, c'est tout juste si on s'est aperçu qu'il jouait. Il n'est lui non plus pas au mieux de sa forme et le poste qu'il occupait ne semble pas lui convenir. Pas grand chose de notable chez les remplaçants, si ce n'est l'envie et la bonne forme de Guillon. On ne peut pas en dire autant pour Moullec et surtout Dossevi. Si l'expression « être un joueur de Ligue 1 » a un sens, elle n'est manifestement pas pour lui. En prendra-t-il conscience afin de se trouver une nouvelle destination ? On aura découvert l'allure « pataude » de Douglao, le transfert du mercato le plus sujet à caution…, avec pour conséquence de laisser le régional de l'étape, El Mourabet, s'entraîner à la maison.

Feuille de match :

Heurtebis - Das Neves, Gravgaard (Douglao, 59'), Pierre, Mareval - De Freitas, Faty (Moullec, 46'), N'Daw (Guillon, 63') – Djordjevic (Coureur, 63'), Keserü, Goussé (Dossevi, 50'). Entraîneur: Michel Der Zakarian.

 

F.P., le 21 juillet 2008

 

 

 

 

 

 
20/08 [Ouest-France]
24 heures dans la peau d'un lofteur
20/08 [Presse Océan]
Christian Bekamenga est rentré
20/08 [Ouest-France]
Khassimirou Diop encore Nantais
20/08 [Ouest-France]
Lusinga fixé sur son sort aujourd'hui
19/08 [Presse Océan]
Da Rocha : « Le football, c'est collectif »
18/08 [Ouest-France]
Guivarc'h : « Babovic doit lâcher son ballon plus rapidement »
18/08 [Le Télégramme]
Le jour et la nuit
18/08 [Presse Océan]
Vincent Laban, un Nantais en Ligue des Champions
18/08 [Presse Océan]
Keserü ne veut plus être « un intermittent »
18/08 [Presse Océan]
Le FC Nantes en mal de collectif

Recommandez ce site à un ami :

Votre Prénom :

E-mail de votre ami :


 

 

  • Envoyer cet article !      

 
 
A PROPOS DU SITE       CONTACTS       PLAN DU SITE
   

Copyright © 1999/2009 - FootNantais.com (site indépendant non officiel géré par
l'Association de défense du football à la Nantaise et hébergé par Nuxit) - Tous droits réservés.
Aucune des informations publiées sur FootNantais.com ne peut être reproduite, rediffusée ou publiée,
sous quelque forme que ce soit, sans accord écrit de notre part.