FootNantais.com (Fan Club Nantais)    -     Site indépendant et non officiel    -     Collectif de Défense du Football à la Nantaise


Une bouffée d'oxygène

Le Havre / Nantes (0-2) - Résumé, le 30 novembre 2008

De Freitas au bon souvenir de Baup
 

Le chemin qui conduit au maintien est long. Le FC Nantes a franchi un obstacle au Havre, où il s'est imposé 2-0 contre un adversaire direct. Ce succès, le quatrième de la saison, est évidemment précieux. Il est également logique car les Canaris ont mieux joué qu'une formation plus faible que la saison dernière. Elle a perdu Hoarau. Nantes, lui, s'était curieusement rapproché, notamment lorsqu'il fit la différence, de son équipe de Ligue 2. Autre chose : De Freitas a marqué et qui plus est sur une action de jeu. (B.V.)

(© 2008) (http://www.fcnantais.com/articles/081130LeHavreNantesResume.php)

Oui, le maintien est possible

Commençons par une bonne nouvelle : oui, le FC Nantes est capable de se maintenir, oui il peut prétendre à la 17è place. En tout cas, il répond présent à chacun de ses rendez-vous couperet et trois de ses quatre victoires ont été acquises face à des équipes qui le suivent : Le Havre, Saint-Etienne, Valenciennes. La quatrième a été ramenée de Grenoble qui pour l'instant est nettement mieux classé mais commence à glisser vers la seconde partie du tableau. Le prochain objectif dès lors est assez facile à cerner : il faudra battre Sochaux dans trois semaines.

Sans les « renforts » de Super-recruteur

On remarquera aussi que Nantes s'est imposé au Havre avec quasiment l'équipe qu'il alignait la saison dernière en Ligue 2. La différence n'a d'ailleurs été faite qu'après la sortie de Klasnic, le principal « renfort » de « Super-recruteur nantais ». Lequel ignore visiblement qu'un bon défenseur de L2 française est sensiblement du même niveau qu'un arrière d'un club « haut de gamme » de Copenhague. Traduisez que Poulard peut aisément faire aussi bien que Graavgard. Bon, on ne va certes pas vous dire que l'ancien Manceau est devenu soudain un joueur exceptionnel, on connaît ses lacunes, notamment sa lenteur, mais sur ce que les deux hommes ont montré depuis le début de championnat il serait hasardeux de dire qu'un Graavgard en pleine bourre est supérieur à un Poulard manquant de compétition. On a même l'impression du contraire. Et sa vitesse d'intervention n'est surtout pas plus « rapide ».

Le bonjour de De Freitas à Baup

Tout cela pour noter que plus on avance dans la compétition plus Nantes ressemble à l'équipe de la saison passée. Le Havre, lui, est moins fort. Pour deux raisons : son marché estival n'a pas été meilleur que celui de Nantes, on a confondu là aussi « recrues et renforts » et surtout les Normands sont orphelins de leur « joueur plus », celui qui faisait la différence : Guillaume Hoareau.

Un dernier point : Baup a fait entrer en jeu à Deschazeaux David De Freitas, l'un des piliers de la remontée, l'un des rares à être capable de produire du jeu. Et, quelle coïncidence n'est-ce pas, De Freitas a été à l'origine du premier but et il a marqué le second. Le coach du FCN aurait peut-être dû demander conseil à son prédécesseur : Der Zakarian, lui, avait compris combien l'ancien Amiénois est précieux.

Capoue était partout

Nantes aujourd'hui va donc un peu mieux, surtout au classement. Il a même effectué un bon début de rencontre au Havre où le premier quart d'heure fut tout à son avantage. Dès la 2è minute, Capoue fut même stoppé de façon très irrégulière par Hénin auquel il venait d'échapper. Le défenseur havrais s'en tira avec un carton jaune, il s'agissait d'un moindre mal pour lui. Capoue, d'ailleurs, était partout alors que Moullec, appelé à occuper le flanc droit se montrait lui aussi à son avantage. L'ex-Lorientais avait été invité à monter d'un cran pour laisser le poste d'arrière latéral à Tall qu'on se gardera bien de juger sur cette rencontre, tant il eut peu à faire.

Baup en était ainsi resté à son 4-4-2 de la semaine précédente, Dordjevic remplaçant Bagayoko en attaque, aux côtés de Klasnic. Faty avait été recentré à son poste plus habituel de milieu défensif, en compagnie de Da Rocha, où il lui incombait de remplacer N'Daw.

Klasnic sort directo

Après ce premier quart d'heure où Nantes ne laissa que des miettes aux Normands, mais sans se procurer des occasions de but pour autant, le jeu s'équilibra et on put percevoir clairement les limites offensives de deux formations qui ne végètent pas en queue de classement par hasard. C'est cependant Nantes qui se procura la plus belle opportunité d'ouvrir la marque, à la 27è minute, sur un centre de la gauche de Capoue. Moullec, au deuxième poteau, remisa vers le centre où Gillet faillit se déchirer mais c'est Revault qui en profita et parvint à se saisir du ballon, en deux temps, devant Djordjevic. On avait remarqué que Klasnic se tenait à l'affût. Apparemment, le chasseur de buts croate avait cependant, encore une fois, oublié son fusil. En tout cas il allait être invité par Baup à débarrasser la pelouse après un peu plus d'une heure de jeu. Il quitta directement le terrain, sans passer par la case banc, direction le vestiaire. Il n'avait pas la clef mais le dirigeant nantais qui l'avait dans sa poche courut bien vite la lui porter. Il eut pourtant été marrant de laisser le Croate s'impatienter un peu dans le couloir ou attendre qu'il ressorte... Allons, le temps n'est pas à l'humour. On n'en a du moins pas l'impression quand on voit la tête du staff.

Sur la transversale

Mais n'allons pas plus vite que le scénario d'un match qui traîna en langueur monotone jusqu'à la pause, seuls une percée d'Allassane qui avait échappé à Poulard (32è), et un centre de Klasnic à destination de Djordjevic (38è) méritant une toute petite mention. La reprise se révéla un peu plus animée, grâce notamment à Aurélien Capoue, toujours lui, mais oui. Non repu de courir dans tous les sens, il décocha une belle volée à la 58è minute. Le ballon ricocha sur la transversale.

Il ne s'agissait pas d'une action construite mais d'un mauvais renvoi dans l'axe de la défense havraise, décidément aussi mal inspirée que peut l'être parfois celle de Nantes. Au sein de cette dernière, Jean-Jacques Pierre se « distinguait » d'ailleurs par quelques unes des relances dont il possède le secret.

But sur une action de jeu !!!

Cahin-caha, mais avec des Canaris faisant au moins jeu égal, et même mieux, on en arriva ainsi à la 67è minute et au remplacement de Klasnic par De Freitas. Juste après ce dernier hérita d'un coup franc. Moullec le botta et Djordjevic se montra plus prompt que les défenseurs havrais, il surgit devant Revault et plaça adroitement, pied gauche ouvert, le ballon hors de sa portée.

Les Nantais eurent à peine besoin de tirer le rideau tant les Havrais se montrèrent impuissants à réagir. C'est bien simple : Alonzo ne vit pratiquement venir aucun ballon, il passa l'une des soirées les plus tranquilles depuis que Baup lui a offert la succession de Heurtebis. Même en ne laissant plus qu'un attaquant (Dossevi qui avait succédé à Dordjevic à la 73è minute), les Canaris vécurent une fin de rencontre tranquille. Mieux : sur un centre en retrait de Capoue qu'il avait lui-même lancé sur l'aile gauche, De Freitas décocha, à six minutes de la fin, un shoot qui trompa Revault pour la seconde fois de la soirée. Nantes venait bel et bien de marquer sur une action de jeu. Il avait aussi possédé le ballon un peu plus que les Havrais (52%). Par contre il avait fait jeu égal en ce qui concerne les fautes : 23 chacun, c'est d'ailleurs beaucoup et ces multiples coups francs ont bien sûr nui au spectacle. Il y a longtemps, il est vrai, que les dirigeants nantais nous serinent que ce dernier est devenu secondaire.

B.V., le 30 novembre 2008


 

 

 

 
20/08 [Ouest-France]
24 heures dans la peau d'un lofteur
20/08 [Presse Océan]
Christian Bekamenga est rentré
20/08 [Ouest-France]
Khassimirou Diop encore Nantais
20/08 [Ouest-France]
Lusinga fixé sur son sort aujourd'hui
19/08 [Presse Océan]
Da Rocha : « Le football, c'est collectif »
18/08 [Ouest-France]
Guivarc'h : « Babovic doit lâcher son ballon plus rapidement »
18/08 [Le Télégramme]
Le jour et la nuit
18/08 [Presse Océan]
Vincent Laban, un Nantais en Ligue des Champions
18/08 [Presse Océan]
Keserü ne veut plus être « un intermittent »
18/08 [Presse Océan]
Le FC Nantes en mal de collectif

Recommandez ce site à un ami :

Votre Prénom :

E-mail de votre ami :


 

 

  • Envoyer cet article !      

 
 
A PROPOS DU SITE       CONTACTS       PLAN DU SITE
   

Copyright © 1999/2009 - FootNantais.com (site indépendant non officiel géré par
l'Association de défense du football à la Nantaise et hébergé par Nuxit) - Tous droits réservés.
Aucune des informations publiées sur FootNantais.com ne peut être reproduite, rediffusée ou publiée,
sous quelque forme que ce soit, sans accord écrit de notre part.