FootNantais.com (Fan Club Nantais)    -     Site indépendant et non officiel    -     Collectif de Défense du Football à la Nantaise


Cinq buts, un Abdoun qui brille et un Ivan presque terrible

Nantes / Istres (5-0) - Résumé, le 24 août 2009

Abdoun/N'Diaye complices
 

Après une première période sans intérêt, Nantes, mis sur orbite par Djamel Abdoun, n'a fait qu'une bouchée d'Istres (5-0). La performance de l'ex-Sedanais, l'efficacité de Klasnic aussi, montrent le fossé qui sépare la Ligue 1 de l'étage où se situe maintenant l'équipe de Kita. Un étage où elle semble prendre ses aises, à l'image du (peu nombreux) public qui a plébiscité les deux joueurs, applaudi l'équipe et même sifflé les opposants à la direction. Les recettes Kita n'ont pourtant pas changé (l'effectif frôle les 40 joueurs, on passe du projet de recruter Wiltord à celui d'enrôler Abardonado, c'est dire si on sait où l'on va) et elles ont fait leurs « preuves » depuis deux ans. (B.V.)

(© 2009) (http://www.footnantais.com/articles/090824NantesIstresResume.php)

Abdoun et Klasnic en Ligue 2, c'est tout bon

Et si les recruteurs du FC Kita s'étaient trompé de saison il y a un an ? S'ils ne s'étaient pas rendus compte qu'à l'époque Nantes allait joue en Ligue 1 ? Car les joueurs qu'ils avaient achetés alors, très cher, eh bien en Ligue 2, ils marchent fort. Ils possèdent largement le niveau. A tel point qu'on peut d'ores et déjà penser que les Canaris se préparent à disputer un championnat sans trop de soucis. Peut-être vont-ils même y tenir un rôle intéressant.

Prenez Djamel Abdoun par exemple. A l'étage au-dessus, son jeu basé sur l'individualisme ne passait pas. En L2, par contre, pffiitt !Il est insaisissable Abdoun ! Il fait tourner ses adversaires en bourriques, il les mystifie, il redevient le lutin qui enflammait les soirées du stade Louis-Dugauguez à Sedan. Et Klasnic ! La saison passée, on le disait trop lent, il butait obstinément sur les défenses adverses sans trouver la lumière, comme la luciole contre l'ampoule électrique. A présent, il fait mouche presque à tous les matches, ses rivaux le redoutent comme la peste, ils vont bientôt le surnommer Ivan le terrible. « Klasnic, Klasnic » ! « Abdoun ! Abdoun ! » Les deux compères, qui figuraient parmi les têtes de turc du public il y a quelques mois sont sortis du terrain sous les acclamations vendredi soir.

Moins de 14.000 spectateurs !

La vérité est peut-être tout simplement que Nantes est en train de prendre ses aises en Ligue 2. Ses joueurs, ses techniciens, ses dirigeants ont apparemment le niveau, ils détiennent les arguments qui devraient leur permettre de se tirer à leur avantage des embûches qu'on y rencontre. Nantes a même actuellement un public Ligue 2. Vous direz cela fait moins de 14.000 spectateurs. Certes mais on a cru comprendre qu'un bon nombre d'entre eux se moquent totalement de la culture et de l'originalité (disparues) du club. Encore un effort et ils se montreront aussi niais qu'ailleurs, vous leur servirez de la bouillie et ils seront contents. Du moment que ça remplit le ventre. Pardon que ça gagne. Tant pis si ça n'a pas de goût, pas de tradition, pas de saveur.

Il est pourtant difficile d'oublier que le 5-0 contre Istres, équipe qui risque d'éprouver quelques problèmes pour se maintenir, dissimule une première période particulièrement indigente. Et si le FC Kita menait 1-0 à la pause, il le devait non pas à la qualité de son jeu mais à un cadeau du gardien provençal Kossi Agassa qui avait eu la « bonne » idée de se déchirer sur un shoot croisé de Klasnic. Tir qui en l'occurrence avait été déclenché au terme d'une action plutôt bien ficelée, Abdoun glissant au centre à N'Diaye un ballon que l'ancien Tourangeau avait transmis au Croate, démarqué sur la gauche. L'ancien attaquant du Werder venait ainsi de marquer son troisième but en trois rencontres, il se garda de le fêter en adressant un bras d'honneur au public.

Une première période insipide

Ce dernier n'avait encore pratiquement rien vu, alors que la partie était pourtant entamée depuis 26 minutes. Il avait en revanche entendu des « direction démission » qui avaient très vite retenti et avaient suscité quasi-immédiatement des « hou, hou » de protestations. C'était assez surprenant, on veut parler évidemment de ces « hou hou » car on imagine difficilement qu'il y ait des spectateurs capables d'être satisfaits par la situation présente. La L2, ça leur convient ? Ils n'ont pas compris pourquoi le club en est là ?

Si Nantes s'était montré inexistant durant les 45 premières minutes, Istres n'avait pas été plus convaincant puisque sa seule occasion dangereuse avait résulté d'une triple mésentente entre Sambou, Pierre et Kamenar. La charnière de défense centrale des Canaris, composée par Pierre et Sambou a d'ailleurs méchamment hoqueté durant la soirée et Shereni n'a pas été davantage à l'aise dans l'entre-jeu.

Rien au début du second acte ne laissait donc présager une suite facile pour les Canaris. Le déclic vint d'un coup franc marqué par Abdoun et accordé pour une faute de Doumbia sur N'Diaye. Le shoot de l'ex-Sedanais transperça le mur méridional comme un couteau brûlant le beurre tendre et il laissa une deuxième fois Agassa impuissant (50è).

Un très joli quatrième but

A partir de cet instant, il n'y eut plus véritablement de match tant Istres apparut déboussolé. Abdoun entama ce qu'il est logique d'appeler un festival sur le flanc gauche qui lui avait été dévolu dans le 4-4-2 mis en place par Rohr. Darbion avait pour sa part hérité du côté droit. Djamel joua même les quasi-magiciens sur le troisième but où il désorienta la défense istréenne et adressa un centre sur lequel Klasnic se révéla un peu court. N'Diaye en revanche surgit à point nommé pour signer le troisième but de la tête (57è).

Le quatrième but fut le plus joli de la soirée, on peut même applaudir sa remarquable conception. Héritant d'une balle récupérée par Shereni, Vainqueur amorça le contre et alerta sur la droite Djamel Abdoun qui venait de s'installer de ce côté car Babovic était entré en jeu à la place de Darbion. Le centre se révéla impeccable et si Klasnic ne le reprit pas (il manque sa « Madjer ») N'Diaye se trouva en revanche de nouveau idéalement placé. Il fit mouche pour la seconde fois de la soirée (66è).

Vainqueur remarquable mais expulsé

Menant 4-0, les Canaris pouvaient évidemment voir tranquillement venir. Malheureusement, William Vainqueur, auteur jusque là d'un match remarquable, perdit son self control et, après avoir commis une faute, il crut bon de taper dans le ballon. Comme il avait été précédemment averti (un peu abusivement d'ailleurs, 59è), l'arbitre lui montra le chemin des vestiaires (68è). Ce contre-temps ne troubla pas outrageusement les Canaris, excepté peut-être Babovic qui se mit à tacler comme un chien fou, alors qu'il avait pourtant déjà reçu un carton jaune pour une algarade avec Chedli (71è). Mieux, en fin de rencontre (87è), sur un coup franc botté par Abdoun, les défenseurs provençaux se transformèrent de nouveau en spectateurs, Agassa le premier, et le ballon, prolongé de la tête par Dossevi, rebondit sur le dos de Shereni et termina sa course dans les filets.

5-0 ! Ce succès est bien sûr encourageant même s'il doit être nuancé en tenant compte de la faiblesse de l'adversaire et en se rappelant l'insipide première période. Vainqueur manquera lors du déplacement à Brest. Reste à savoir aussi si la nouvelle « star » Djamel Abdoun figure toujours sur la liste des transférables. Contre Istres, il a marqué un but (sur coup-franc), effectué deux passes décisives (deux centres, un de la gauche, un de la droite) et délivré deux avant-dernières passes décisives (dont un coup franc). Il a fait preuve aussi d'une générosité remarquable. Cet Abdoun là peut vraiment faire mal en Ligue 2.

Il fut donc plébiscité. Toutefois, au coup de sifflet final, lovés au milieu de leur tribune, les représentants de la Brigade Loire, indiquèrent clairement que malgré le score et l'opposition d'une bonne partie du public ils demeurent fidèles à leurs idées : « gardiens du temple », proclamait la banderole placée devant eux.


B.V., le 24 août 2009


 

 

 
 
20/08 [Ouest-France]
24 heures dans la peau d'un lofteur
20/08 [Presse Océan]
Christian Bekamenga est rentré
20/08 [Ouest-France]
Khassimirou Diop encore Nantais
20/08 [Ouest-France]
Lusinga fixé sur son sort aujourd'hui
19/08 [Presse Océan]
Da Rocha : « Le football, c'est collectif »
18/08 [Ouest-France]
Guivarc'h : « Babovic doit lâcher son ballon plus rapidement »
18/08 [Le Télégramme]
Le jour et la nuit
18/08 [Presse Océan]
Vincent Laban, un Nantais en Ligue des Champions
18/08 [Presse Océan]
Keserü ne veut plus être « un intermittent »
18/08 [Presse Océan]
Le FC Nantes en mal de collectif

Recommandez ce site à un ami :

Votre Prénom :

E-mail de votre ami :


 

 

  • Envoyer cet article !      

 
 
A PROPOS DU SITE       CONTACTS       PLAN DU SITE
   

Copyright © 1999/2009 - FootNantais.com (site indépendant non officiel géré par
l'Association de défense du football à la Nantaise et hébergé par Nuxit) - Tous droits réservés.
Aucune des informations publiées sur FootNantais.com ne peut être reproduite, rediffusée ou publiée,
sous quelque forme que ce soit, sans accord écrit de notre part.